Portrait de colistier : Aurélien Baumgartner

Découvrez le portrait du troisième colistier accompagnant ma candidature aux élections municipales de Chaudes-Aigues : Aurélien Baumgartner.

« Je suis né à Saint-Flour en juin 1990. J’ai grandi à Chaudes-Aigues. J’ai suivi ma scolarité dans l’école et le collège de l’établissement privé jusqu'à 15 ans.

J’ai un parcours d’études supérieures atypique. Mon dernier diplôme est un Master 2 en immobilier à Toulouse en alternance ; avant cela, un DUT en Génie Mécanique à Montluçon, et une Licence dans l'immobilier également.

J’ai été négociateur immobilier en tant qu’auto-entrepreneur pendant près de 4 ans et, depuis 3 ans, je suis conseiller en gestion de patrimoine à l'Union Financière de France (référence nationale dans le domaine). Et bientôt… agriculteur ici, à Chaudes-Aigues, puisque nous avons l’ambition, avec ma compagne Émilie, de reprendre la ferme familiale.

Je suis de Chaudes-Aigues, et après avoir vécu et voyagé ailleurs, j’ai choisi de me réinstaller ici. Mais je ne me vois pas revenir sans apporter ma contribution à la commune, et c’est pour cela que je m’engage dans ces élections municipales.

Outre la réouverture de la partie thermoludique de l'établissement thermal qui est l'urgence absolue, j'aimerais faire en sorte que le village devienne plus attractif avec l’ouverture de nouveaux commerces.  Développer le tourisme est indispensable, avec des contrats passés avec des tours opérateurs touristiques, mais aussi augmenter la fréquentation de notre village avec différents événements tout au long de l’année. De par mes différents métiers, j'ai les compétences pour faire un inventaire précis des biens immobiliers de la commune, afin d'évaluer le potentiel constructible et rénovable de celle-ci, ainsi que trouver les solutions en termes d'urbanisme, mais aussi développer un parc locatif afin d’attirer de nouveaux habitants ou loger nos seniors vivant excentrés du cœur du bourg. On ne peut plus se permettre de penser en termes de saison, il faut faire vivre notre commune toute l’année.

Ayant un parcours jusque-là citadin, nous avons fait le choix avec Émilie de revenir dans le Cantal pour faire un nouveau métier qui nous tient à cœur, car nous sommes très attachés à notre village, notre terroir et à notre identité de Cantaliens !

Je constate la désertification de Chaudes-Aigues, et je mettrai tout en œuvre pour que le village reparte de l'avant, en étant un acteur actif de cette commune, avec bienveillance et sans aucune ambition personnelle. Je pense qu'il est nécessaire et indispensable que chaque habitant puisse proposer ses propres idées, quel que soit le sujet.

J'aime énormément voyager en France comme à l'étranger, et j'ai constaté que des choses qui marchent très bien ailleurs pourraient être mises en place assez facilement chez nous, avec un peu de motivation, en reproduisant des schémas comme à Saint-Rémy-de-Provence ou Eguisheim par exemple.

Comptant sur votre soutien, agissons ensemble pour l'avenir et pour Chaudes-Aigues. »

Portrait de colistier : Aurélien Baumgartner

© Photographie et vidéo : Thierry Marsilhac