Portrait de colistier : Christophe Reversat

Découvrez le portrait du cinquième colistier accompagnant ma candidature aux élections municipales de Chaudes-Aigues : Christophe Reversat.

« Je suis natif de Nasbinals, j’ai grandi entre Chaudes-Aigues et Saint-Urcize, et ma famille maternelle, quant à elle, est de Chaudes-Aigues.

Je suis allé au collège à Chaudes-Aigues, puis au lycée à Saint-Flour, et ensuite à Besançon en formation vente. À l’âge de 20 ans, j’ai saisi l’opportunité qui m’avait été offerte de pouvoir partir travailler dans la restauration à Paris. Je suis resté dans la capitale durant 16 ans, où j’ai exploité diverses brasseries, un restaurant semi-gastro, ou encore un bar à cocktails.

Je suis revenu en Auvergne en 2007 pour raisons familiales, et j’ai décidé de m’installer à Chaudes-Aigues et de reprendre le créneau de la pizza à emporter. C’est en effet dans ce domaine que j’avais commencé à 16 ans, avec tonton Jeannot à la Taverne.

En 2007, quand je suis revenu, le village était encore en phase de développement avec de nouveaux commerces, des évènements, une saison de cure riche et intense. Aujourd’hui, en revanche, malgré le fort potentiel de Chaudes-Aigues, l’activité commerciale et touristique est en déclin permanent. Des commerces ferment ou périclitent. C’est ce qui me donne envie de m’investir dans cette élection municipale : il faut stopper l’hémorragie et remettre notre activité économique en marche.

De par mon métier, j’ai du temps à consacrer à la collectivité et au développement de ce village, dans lequel j’ai choisi de m’installer et pour lequel je souhaite apporter mon concours, mon énergie et mon expérience, afin qu’il retrouve dynamisme et attractivité. Il faut remettre l’eau chaude en avant, rouvrir le thermoludisme, continuer à donner de l’ampleur à la gastronomie. Et pourquoi ne pas ajouter un brin d’artisanat, chose qui nous fait défaut depuis si longtemps, pour attirer et garder les gens au village ?

J’aime les défis, et je pense que celui-ci est de taille. Je suis tout à fait conscient que ça prendra du temps, mais je crois qu’avec l’équipe que nous sommes , l’énergie que nous avons à travailler ensemble, et la sympathie de ce groupe, nous pouvons arriver à bouger les choses et faire en sorte que Chaudes-Aigues redevienne un village fort. »

Portrait de colistier : Christophe Reversat

© Photographie et vidéo : Thierry Marsilhac