Portrait de colistier : Patrice du Pouget de Nadaillac

Découvrez le portrait du dixième colistier accompagnant ma candidature aux élections municipales de Chaudes-Aigues : Patrice du Pouget de Nadaillac.

C’est un honneur et un privilège de le compter parmi nous, lui qui témoigne notamment d’une grande connaissance du dossier Caleden et qui, de fait, sera d’un précieux secours pour faire rouvrir au plus vite le thermoludisme. Rappelons-le à l’occasion de son portrait : c'est aussi grâce aux investisseurs privés comme Patrice, trop longtemps oubliés, que le projet Caleden a pu voir le jour en 2009. Ils ont, à eux tous, investi plus de 2,7 millions d’euros en achetant des appartements à la résidence du Par.

« Ingénieur issu de l’Institut Industriel du Nord, j’ai ensuite été à la direction technique dans le groupe Hachette, ce qui m’a amené à prendre la tête en tant que PDG de Danel Ferry, un groupe d'imprimerie en continu pour imprimés administratifs. J’ai par la suite pris la direction  en tant que PDG du groupe SICLI pendant les deux dernières années de ma vie professionnelle.

Je suis retraité depuis 1996 mais je continue à avoir une activité en faisant des investissements immobiliers.

Ayant participé en tant qu’investisseur privé à la création de la SAEM Caleden, je souhaite par mon action dans cette liste électorale participer activement à la résolution de la situation inadmissible provoquée par l’arrêt prolongé du thermoludisme.

En effet, la mairie étant actionnaire à 20 % de la SAEM Caleden, nous pourrons faire levier en étant dans le conseil d’administration et ainsi obtenir que le thermoludisme soit rouvert au plus vite. En effet, cette fermeture a des conséquences dramatiques économiquement pour la ville de Chaudes-Aigues, mais également pour les investisseurs privés dont je fais partie.

Je mettrais mes connaissances du domaine immobilier au service de la commune de Chaudes-Aigues, afin d’aider à son développement et permettre qu’elle se relève rapidement. »