Portrait de colistière : Bibiane Bendoleba

Découvrez le portrait de la onzième colistière accompagnant ma candidature aux élections municipales de Chaudes-Aigues : Bibiane Bendoleba.

Bibiane travaille au sein du ministère de l’Économie et des Finances. Pour cette raison – et pour bien d’autres –, je m’estime chanceux de la compter dans notre équipe. Son expertise nous sera d’une aide précieuse pour étudier les bilans à la fois de la commune et de Caleden. Bibiane fait aussi partie des investisseurs privés qui ont permis à Caleden d’exister en 2009 ; elle va œuvrer avec nous pour obtenir que le thermoludisme réouvre au plus vite.

« Je suis née au Cameroun le 12 février 1958 d'un père militaire et d'une mère femme au foyer.

En 1966, nous sommes arrivés en France à Saint-Maixent-l’Ecole, où mon père se formait à l’Ecole Nationale des Sous-Officiers d’Active (ENSOA). En septembre 1969, nous avons déménagé dans la région parisienne.

Un baccalauréat technique série G, des études de commerce international niveau BTS, puis différents concours au Ministère des Finances sont les éléments-clés de ma vie professionnelle.

Depuis 10 ans, mon compagnon et moi vivons à Paris.

En mars 2011, afin d'obtenir un revenu complémentaire à la retraite, j’ai acquis un studio dans la résidence du Par, au centre thermal de Caleden à Chaudes-Aigues. Nous sommes une vingtaine de copropriétaires privés à avoir investi plus de 1 500 000 euros pour que Caleden puisse exister.

Depuis 10 ans, j’ai connu beaucoup de déconvenues. Aujourd’hui, la fermeture du centre thermoludique et la moindre fréquentation du centre thermal est tout simplement catastrophique pour tous les copropriétaires. J’estime que le gros effort financier venant d’investisseurs privés mériterait une plus grande considération.

Aussi, l’occasion m’est donnée dans ces élections municipales de signaler aux Caldaguès notre existence en tant qu'investisseurs à Chaudes-Aigues. Pour ce faire, j'ai choisi la liste de M. Stéphane Chaudesaigues. Il s'est rapproché de nous et s'est beaucoup investi pour comprendre la source de nos difficultés, ainsi que les problèmes qui se posent à Caleden.

Son programme est riche et dynamique pour le village. Parmi les priorités affichées : « Caleden et le thermoludisme ». Je suis confortée dans mon choix. »

Nota bene : héritières et héritiers, à leur façon, des Auvergnats de Paris ou « bougnats », certain·es de nos colistier·es sont domicilié·es non pas à Chaudes-Aigues, mais à la capitale. Ce choix, en plus d’être parfaitement toléré par les règles électorales, est tout à fait réfléchi. En effet, les moyens techniques à disposition en 2021 permettent de travailler à distance sans difficulté aucune et, surtout, nous avons préféré mettre l’accent sur un cumul de compétences plus que sur une simple suite de noms.