Portrait de colistière : Émilie Mouliade

Découvrez le portrait de la deuxième colistière accompagnant ma candidature aux élections municipales de Chaudes-Aigues : Émilie Mouliade.

« Je suis née à Saint-Flour et j'ai grandi à Lavergne, lieu-dit à 5 kilomètres de Chaudes-Aigues. J'ai passé toute mon enfance et scolarité (maternelle, primaire et collège) à Chaudes-Aigues. La famille Mouliade habite à Lavergne depuis plusieurs générations ; et si l’on remonte dans l'arbre généalogique, nous sommes implantés sur l’Aubrac depuis le 13ème siècle ! La famille Bourrier (famille de ma maman) est aussi du Cantal (de Neuvéglise), je suis donc « une enfant du pays » !

J'ai passé mon bac L à Saint-Flour. Ensuite, j’ai terminé par une Licence de Lettres Modernes à Paris ; puis j'ai fait une réorientation en BTS Métiers de la Mode, toujours à Paris ; j'ai ensuite passé une Licence Pro Mode en alternance entre Cholet et Troyes. Après une belle expérience professionnelle chez Petit Bateau à Troyes dans les vêtements adulte. J’ai trouvé un poste un peu différent dans la lingerie à Toulouse, mais toujours en tant que modéliste. Cette dernière activité se termine bientôt car, avec Aurélien, nous avons choisi de reprendre l'exploitation laitière familiale dans le Cantal, et de retourner à une vie campagnarde qui nous correspond mieux.

Cette année 2020 est donc un changement pour mon compagnon et moi. Le retour sur la commune de Chaudes-Aigues m'a donné envie de m'investir dans ces élections pour pouvoir y vivre dans un climat plus dynamique et serein. Ce besoin de faire « bouger » la commune est aussi une envie de retrouver le village de mon enfance, celui dans lequel j’ai grandi et évolué avec des animations diverses et variées.

Le but premier est de faire réouvrir le centre thermal, et le rendre plus attrayant pour les gens de la commune (tarif préférentiel...), autant que pour les personnes extérieures. Rendre le village plus attractif avec plus d'évènements, donner envie d'y rester, développer le terroir Aubrac-Cantal, et montrer que Chaudes-Aigues est une cité singulière à la croisée des territoires, et pas seulement un lieu de passage.

Concernant les autres projets qui me tiennent à cœur, il me semble important de redynamiser le village en rendant Chaudes-Aigues visible sur les réseaux sociaux, surtout sur Instagram, mettre en place des publications hebdomadaires, des jeux-concours, des hashtags pour susciter l'intérêt, et faire venir et rester les gens dans notre cité thermale.

En bref, voter pour nous, c'est choisir une vision dynamique et aussi un retour aux sources. C’est redonner vie au Chaudes-Aigues dans lequel j'ai grandi ! »

Portrait de colistière : Émilie Mouliade

© Photographie et vidéo : Thierry Marsilhac