Portrait de colistière : Sophie Reversat

Découvrez le portrait de la quatrième colistière accompagnant ma candidature aux élections municipales de Chaudes-Aigues : Sophie Reversat.

« Valence, dans la Drome, est la ville où je suis née. Mais j’ai passé toute mon enfance dans un petit village de l’Ardèche : Vernoux-en-Vivarais. Je suis arrivée à Chaudes-Aigues en juin 2018 afin de rejoindre mon compagnon qui est aujourd’hui mon mari, et nous installer ici avec mon fils. J’ai donc choisi de vivre à Chaudes-Aigues et changer radicalement de vie pour travailler avec mon époux.

J’ai fait des études commerciales avec un BTS technico-commercial en vins et spiritueux à l’âge de 21 ans. Une carrière professionnelle n’étant aujourd’hui que difficilement linéaire, cela m’a donné l’opportunité de travailler dans divers domaines et donc d’acquérir de l’expérience dans des secteurs aussi intéressants que variés, tels que la gestion des ressources humaines, la comptabilité, la gestion immobilière, et la gestion administrative et technique pour des entreprises du bâtiment internationales, notamment espagnoles et italiennes. Aujourd’hui, c’est dans la restauration que je travaille avec mon compagnon.

J’ai réellement choisi de vivre à Chaudes-Aigues, et je veux vraiment m’investir pour ce village qui est devenu mon nouveau chez-moi. J’aimerais amener un peu de bienveillance et de solidarité dans les rapports humains, et que ce village retrouve l’image brillante et vivante inscrite dans la mémoire des personnes avec qui j’ai pu échanger. Je m’inquiète pour l’avenir du village, appelé à une désertification de ses habitants, touristes et commerçants, alors que nous possédons un trésor exceptionnel qui est l’eau chaude – les eaux les plus chaudes d’Europe. Mais il faut le faire savoir.

La tâche est énorme, j’en ai bien conscience ; mais il faut que le centre thermoludique rouvre enfin ses portes, que l’école des arts graphiques voit le jour, que nous retrouvions de la vie et de la quiétude afin que chacun ait sa place.  Nous avons besoin d’une crèche, d’un lieu pour nos ados, et des activités sur Chaudes-Aigues pour nos enfants. Tout est possible avec un peu de bon sens et de la volonté.

En étant sincère, je n’aurais jamais pensé m’inscrire dans cette démarche. Mais nous avons tous un jour eu à nous plaindre de choses qui ne nous convenaient pas, sans jamais se donner les moyens d’intervenir pour changer ou faire évoluer la situation. La simple observation, aujourd’hui, ne suffit plus ; il faut agir.

Je finirais par cette citation qui résume complètement mon engagement : « Celui qui voit un problème et ne le dénonce pas fait partie du problème ». Cela devrait d’ailleurs être le leitmotiv de chacun d’entre nous.

Tout seul, on va plus vite, ensemble, on va plus loin. »

Portrait de colistière : Sophie Reversat

© Photographie et vidéo : Thierry Marsilhac