Tourisme : le succès de l’Auvergne pendant l’été 2020

Aussi particulier fut-il, l’été 2020 a été l’occasion, pour l’Auvergne et ses départements, de faire le plein de touristes, comme l’ont souligné plusieurs médias.

En 2020, l’Auvergne « eldorado des touristes »

L’Auvergne à la télévision, l’Auvergne à la radio, l’Auvergne dans les journaux : au mois d’aout dernier, la région culturelle et historique – à défaut d’administrative depuis 2015 – s’est muée en muse médiatique. Pourquoi ? Parce que rarement autant de curieuses et de curieux l’avaient plébiscitée pour leurs congés. À l’heure du coronavirus, l’Auvergne « fait le plein de touristes », soulignait l’hebdomadaire Le Point ; France 3, pour sa part, qualifiait la région d’ « eldorado des touristes ».

Congés en France et quête de grands espaces

Les deux médias ont montré que l’Auvergne avait su attirer les touristes dans un contexte extrêmement particulier : celui de la Covid-19. C’est la rencontre de deux facteurs qui a poussé ces visiteurs vers nos terres :

  • d’une part, l’encouragement à passer leurs congés à l’intérieur des frontières du pays et non à l’étranger ;
  • d’autre part, la soif de paysages verts et le besoin d’éviter les foules, quelques mois seulement après le confinement total de la population.

Les départements chouchous : le Puy-de-Dôme…

Deux départements ont particulièrement profité de cet afflux. C’est d’abord le cas du Puy-de-Dôme, « département phare du tourisme vert », rappelle France 3. La saison s’annonce « exceptionnelle, voire record », relève une responsable de la mission Tourisme du conseil départemental pour la chaîne de télévision – même si, signalons-le, les chiffres définitifs ne seront pas connus avant plusieurs mois.

… et le Cantal !

L’autre bénéficiaire de cet attrait pour l’Auvergne, c’est le Cantal. Le département (quatre fois moins peuplé que le Puy-de-Dôme !) a capitalisé sur ses acquis avec, notamment, un fort plébiscite du Puy Mary. Sommet des monts du Cantal, vestige du plus grand stratovolcan d’Europe, et même arrivée d’une des étapes du Tour de France 2020, le site a séduit maints visiteurs au cours de l’été, comme s’en amuse Pascal Stawicki : « Le Puy Mary, c’est les Champs-Élysées ! », plaisante le directeur de l’Office de tourisme d’Aurillac. Il précise : « Les hôtels à Aurillac et autour du Puy Mary ont été remplis à 100 % sur la période du 3 au 15 août », tout en relevant une « montée en gamme de la clientèle » qui, cette année, a fait le choix de « venir faire du golf dans le Cantal plutôt qu’en Espagne » !

Une dynamique confirmée en 2021 ?

Au lendemain de la rentrée scolaire, une question fait son chemin dans l’esprit des professionnels du tourisme auvergnat, mais également dans ceux des habitant·es de la région : l’Auvergne parviendra-t-elle à poursuivre sur cette encourageante lancée l’été prochain ? Les mois de juillet et d’aout 2021 reverront-ils l’afflux de voyageurs dans le Cantal, le Puy-de-Dôme ou encore la Haute-Loire ? À Chaudes-Aigues, on ne demande qu’à les accueillir pour une pause bienvenue près de la source du Par…