2nd tour des municipales : ce que la liste La Source du changement espère pour Chaudes-Aigues

Accéder au PDF de l'article

Sauf contrordre, le second tour des élections municipales se tiendra dans les communes françaises le dimanche 28 juin 2020. La citoyenneté reprend ses droits après cette période étrange et hors du temps que fut le confinement. Nous sommes heureux et fiers de participer à cette nouvelle page de démocratie qui s’écrit à Chaudes-Aigues. Nous allons donc très prochainement annoncer les noms des candidat·es de la liste La Source du changement qui porteront notre programme et nos idées.

Imaginer le Chaudes-Aigues d’après-Covid

Comme vous le savez, les problèmes économiques de notre petite commune n’ont pas été effacés par magie lors de cette pause forcée par la pandémie de Covid-19. Cela a même sans doute encore fragilisé des commerces, hôtels, restaurants déjà en difficulté à cause de la fermeture du thermoludisme depuis bientôt 2 années.

Un exemple ? D’après les informations que nous avons pu obtenir et sous réserve de confirmation de la part de VVF, le Village Vacances de Chaudes-Aigues ne devrait pas rouvrir cette saison, malgré les espoirs que nous cultivons tous.

Autre illustration : même si l’on peut se féliciter qu’un chef doublement étoilé comme Serge Vieira ait une bonne capacité d’adaptation, il est néanmoins inquiétant d’arriver à un tel niveau d’excellence pour faire du snacking afin d’attirer le monde qui ne vient plus à Chaudes-Aigues.

Voilà 21 mois que la direction de Caleden nous balade avec des slogans dignes des meilleures publicités pour la Ricoré, nous demandant jadis de positiver… Mais les faits sont là : le thermoludisme ne rouvrira pas en 2020. Il faudrait, pour cela, que Caleden ait un conseil d’administration fort et décideur qui tienne tête à la force d’inertie des politiques qui « dirigent » le centre thermal.

N’oublions pas que 10 millions d’euros ont été investis il y a 10 ans pour restructurer complètement les thermes de Chaudes-Aigues, et que 700 000 euros ont été « prêtés » par le Conseil départemental en 2019 pour renflouer les caisses de Caleden et éviter sa faillite durant le mandat de Messieurs Faure et Achalme. Et qu’en est-il des 5,7 millions d’euros du Plan Thermal promis par le même duo ?

La mairie : un rôle de premier plan à jouer dans l’économie caldaguèse

Il va être en votre pouvoir de choisir les personnes qui pourront siéger au Conseil d’administration de Caleden. En effet, la mairie de Chaudes-Aigues est actionnaire à presque 20 %, et 3 conseillers municipaux peuvent donc y agir. Celles et ceux qui seront élu·es à la mairie doivent pouvoir se faire entendre et amener des solutions afin de sortir Caleden et notre commune de ce bourbier économique. Car n’oublions pas que ces femmes et hommes issu·es de la politique, qui sont au Conseil d’administration de la SAEM, sont occupé·es par leur réélection, ou leurs élections à des postes supérieurs. Caleden n’est pas, pour elles et pour eux, quelque chose de primordial ; ce n’est qu’un dossier parmi tant d’autres.

Nous avions annoncé que rien ne changerait avant les élections municipales. En effet, le président directeur général de Caleden étant en campagne pour la mairie de Massiac, il n’avait que peu de temps à accorder au centre thermal, resté pourtant sans directeur depuis le départ de M. Dolon en octobre 2019. Ensuite viendront les élections départementales, puis les régionales et, enfin, les présidentielles… Êtes-vous prêts à attendre 2022, que l’agenda politique local se soit quelque peu « allégé », et que les hommes et femmes du département et de la région  se souviennent de nous et de notre centre thermal ? Que restera-t-il alors de nous ? De notre avenir ? De notre économie ?

De nombreux projets sont à démarrer ou à terminer. Vous avez pu avoir un aperçu de tout ce à quoi la liste La Source du changement a réfléchi dans son programme ; mais cela n’a de sens que si les visiteurs et touristes sont là. Et sans Caleden, il y a 46 000 personnes en moins en Caldaguès chaque année. Chaudes-Aigues, ce sont les eaux les plus chaudes d’Europe. Cette eau chaude est à Caleden. Si le thermoludisme est fermé, que reste-t-il à Chaudes-Aigues ? Ses yeux pour pleurer mais pas de chaudes larmes, car celles-ci vont à Caleden.

Les faits et la vérité devraient être au service de Chaudes-Aigues

Il est malheureux que la vérité et les éléments factuels ne suffisent pas à convaincre. Malgré cela, le peu que notre liste a été attaqué, elle l’a été sur sa forme ; car malheureusement, sur le fond, nous avons raison. Comment se fait-il que le direction de Caleden, son président ou la mairie ne donnent jamais d’informations sur la procédure judiciaire, le départ du directeur Jean-Marc Dolon, le sort réservé au personnel, ou encore la nomination ou non d’un nouveau directeur ? Pourquoi les informations sont-elles données par le collectif Chaudes-Aigues Village Développement ? Le personnel, les investisseurs, les professionnels de l’hôtellerie et de la restauration, les copropriétaires, les habitants ne méritent-ils pas d’être mis au courant, ou alors doivent-ils simplement positiver et attendre que tout s’effondre ?

Poser des questions concernant Caleden semble signifier, pour la direction de la SAEM, que nous rentrons en opposition avec le Conseil départemental. Il est consternant qu’il soit impossible de poser des questions à nos élus, leur demander de justifier de la façon dont ils dépensent les fonds publics et, surtout, les obliger à nous répondre à tous. Ce qui nous amène donc à présenter les dernières nouvelles concernant la procédure judiciaire de Caleden. L’expert devra rendre son pré-rapport à la fin juillet 2020, ce qui amènera les parties adverses à faire leurs observations avant que l’expert ne rende son rapport final... ce qui nous conduit sans aucun doute à la fin de l’année 2020, voire au début de l’année 2021. Mais nous commençons à être habitués à ces délais sans fin.

Il y a une autre nouvelle que la direction de Caleden s’est bien gardée d’ébruiter : c’est que le juge du TGI d’Aurillac a débouté Caleden de sa demande de provision sur le dédommagement que les assurance seraient censées lui devoir. Les travaux, s’ils avaient été envisagés grâce à cela, ne commenceront pas tout de suite… La cure va reprendre le 6 juillet 2020. Mais les 14 curistes en plus de la saison dernière n’ont pas suffi à équilibrer les comptes de la SAEM… Les curistes, cette saison, seront-ils présents ? Rouvrir ne va-t-il pas coûter plus cher à Caleden que la situation actuelle sans doute amortie avec le chômage partiel ou technique dû à la crise de Covid-19 ?

Notre souhait : l’élection d’un maire présent et investi pour notre village

Quoiqu’il en soit, et élus ou non, nous avons été ravis de voir que les deux autres programmes étaient, à peu de choses près, un copier-coller du nôtre. Cela donnera un nouveau souffle à notre cité, et l’équipe municipale devrait enfin être réformée en profondeur ; car aussi compétents qu’ils aient pu être, certains conseillers étaient là depuis des décennies et, pour le moment, aucun des membres du conseil municipal actuel n’a été réélu. Le maire a subi le jugement des urnes, et même s’il a fait ce qu’il a pu au cours des 6 dernières années, les citoyens de Chaudes-Aigues ont décidé qu’il n’était plus l’homme de la situation.

Il est très curieux d’avoir vu les personnes reprochant à certains d’entre nous de ne pas être d’ici, manœuvrer pour faire élire un monsieur qui n’est pas non plus d’ici, qui ne vit pas ici, qui ne travaille pas ici et qui n’a jamais rien fait ici et ce, quelles que soient ses capacités. On ne pourra pas nous accuser de nous en prendre personnellement à lui ; en effet, nous ne l’avons jamais vu ni rencontré et n’avons donc pas d’éléments pour ce faire. Nous nous demandons d’ailleurs comment il va faire, s’il est élu maire, pour concilier son poste de secrétaire de mairie avec son rôle de maire, tout cela à plus de 400 kilomètres de distance.

C’est ce genre de « détails » que nous aurions pu aborder lors du débat que nous souhaitions voir se faire avant le premier tour. Nous aurions, entre autres, pu savoir ce que chacun des candidats prévoyaient de mettre en place pour faire rouvrir le thermoludisme. Car dans les programmes, nous n’avons vu aucune action de prévue en ce sens de la part des deux autres listes. Il est en effet simplement prévu d’attendre que cela se fasse, se passe, ou se casse. Pour nous, cela est inenvisageable ! Il faut agir, et ce au plus vite. Être à la mairie est la possibilité réelle d’intervenir.

Ces élections municipales, qui se seront déroulées étrangement avec cette épreuve du confinement, aura vu un bel élan dans les candidats, si ce n’est dans les idées. En effet, 45 candidats pour à peu près 900 habitants, c’est déjà un beau succès. Nous souhaitons à Chaudes-Aigues que ses citoyennes et citoyens fassent le choix d’élire celles et ceux qui peuvent agir et n’ont pas peur de le faire. Chaudes-Aigues a besoin de vous.