Caleden : l’arrivée d’un grand groupe thermal et d’un nouveau manager

« Le Conseil départemental a confié au groupe France Thermes une mission d’un an pour pérenniser la prochaine saison et envisager l’avenir », écrit La Montagne le 3 novembre 2020 dans un article consacré au centre thermal Caleden. « Le nouveau manager de l’établissement, Jean-Jacques Many, fait un premier constat, et évoque le futur », poursuit le journal.

Des renforts au chevet de Caleden

Réanimation, soins intensifs : en un titre, La Montagne a montré que le Covid-19 n’avait pas l’apanage du lexique hospitalier. « Jean-Jacques Many et le groupe France Thermes au chevet de la station de Caleden à Chaudes-Aigues », titre le quotidien régional, quelques jours après le coup d’envoi du second reconfinement national.

Dans son article, accessible en ligne dans son intégralité, le journal rappelle que les salariés de Caleden ont passé « un an, quasiment jour pour jour », sans directeur. Une situation maintes fois déplorée sur ce blog et sur le site du collectif citoyen Chaudes-Aigues Village Développement. De nouveau directeur, il n’est pourtant point question ici ; M. Many s’apprête à manager plus qu’à diriger.

Le rôle du nouveau manager de Caleden

La mission du nouveau manager ? Agir sur les points spa, thermes, hôtel et espace thermoludique, « préparer la saison prochaine pour qu’elle se passe au mieux », et « élaborer un projet sur plusieurs années pour relancer l’établissement thermal, en redéfinissant son offre », rapporte le média.

C’est peu dire que l’homme aura fort à faire – une vérité qu’il a l’honnêteté de ne pas masquer, affirmant que la saison a été, selon lui, « catastrophique ». Jean-Jacques Many parle de « 40 % de la fréquentation annuelle classique, donc 40 % du chiffre, et qui plus est avec un espace thermoludique fermé ». Le nouveau manager de Caleden trouve cependant « un motif de satisfaction » en l’hôtel du Ban. « Malgré une ouverture tardive, il a fait une saison fabuleuse », se réjouit-il. « Et cela, parce que la destination Cantal a séduit cet été. Cela doit être, je pense, un motif d’espoir », veut-il croire.

Doit-on s’attendre à une réouverture du thermoludisme ?

L’arrivée d’un nouveau manager épaulé par un groupe de référence, France Thermes, doit-elle être prise avec optimisme par les Caldaguès ? Laissons-les seuls juges, d’autant que la conclusion de l’article peut laisser perplexe.

« Concernant l’espace thermoludique, [Jean-Jacques Many] ne s’avancera pas », nous rapporte le journaliste Yann Bayssat. Pour le manager, il s’agit là de « la responsabilité du Conseil départemental, pas celle de France Thermes, nous n’avons pas à intervenir sur ce point ». Tout en assurant que le thermoludisme, fermé depuis deux longues années maintenant, est « une composante essentielle de Caleden, et il fera évidemment partie du projet de développement ». À suivre…

© Photographie : Agence Saint-Flour