Notre corbeau Polo est mort

Polo, notre corbeau, est mort.

En parler ici n’amoindrira pas notre peine, mais nous souhaitions lui rendre un dernier hommage.

Depuis quelques années, nous avons eu la surprise de le voir rôder autour de la maison, un peu maladroit et l’œil vitreux. Il a malgré tout réussi à trouver sa place, sur notre terrasse.

La plume moins brillante, il était tellement gauche que nous nous sommes habitués et attachés à le voir quémander, pour se rassasier des restes.

Beaucoup ici ne comprenaient pas pourquoi ou comment nous avions pu entretenir cette drôle de relation ; et après coup, nous non plus.

Nous l’avions baptisé Saint-Paul, Le Nouveau Testament le présentait comme un persécuteur des disciples de Jésus jusqu’à sa rencontre mystique avec le Christ.

Pour nous, c’était tout simplement Polo, notre Polo, même si corbeau.

Ce soir il n’en reste rien, du moins plus grand chose.

Ses problèmes de prostate ont eu raison de lui, tristement nous ne le regretterons pas.