Le tribunal d’Aurillac tranche en faveur de Pain, Vin, Fromages

Le vendredi 27 septembre 2019 a annoncé un automne sous les meilleurs auspices. En effet, le tribunal d’Aurillac nous a donné raison face aux Architectes des Bâtiments de France. C’est évidemment un immense soulagement, une procédure judiciaire n’étant jamais plaisante. Mais nous avions de réels arguments et, surtout, nous ne lâchons jamais rien.

Nous allons donc pouvoir envisager de reprendre nos travaux pour ce lieu de vie que nous espérons ouvrir le plus tôt possible dans ce village que nous aimons tant. Pain, Vin, Fromages va donc continuer à avancer vers son ouverture pour vous offrir café-concert, café-théâtre, restauration, salon de thé et tout ce que votre imagination et notre énergie pourront mettre en route.

Ce 27 septembre, nous avons doublement repris espoir car nous avons appris que le Conseil départemental allait prêter à Caleden 700 000 euros pour payer ses frais de fonctionnement et certainement éviter de fermer et mettre en péril les 20 familles qui en dépendent.

Nous ne doutons pas que ce sont nos actions conjointes qui ont amené à cette prise de décision, et nous espérons qu’après le départ de M. Dolon, le Conseil départemental avec M. Faure prendra les rênes de la direction de Caleden, et demandera au juge à pouvoir effectuer les travaux de réfection de la toiture du thermoludisme pour rouvrir au plus tôt et sauver notre économie locale et Caleden.

En effet, en tant qu’investisseurs privés et donc très égoïstement, nous ne pouvons pas nous dispenser des plus de 40 000 entrées annuelles du thermoludisme pour faire exister ce lieu que nous souhaitons familial et accueillant. Et dans ce cas de figure, au village, nous ne sommes pas un cas isolé…

Pour accéder à tout l'historique, cliquez ci-dessous sur "Les articles du même sujet" : Pain, Vin, Fromages : quel chantier !