2 ans sans thermoludisme à Chaudes-Aigues : qu’en retenir ?

Sur le site officiel de Chaudes-Aigues Village Développement, le collectif souffle avec tristesse une 2ème bougie : celle du 2ème anniversaire de la fermeture du thermoludisme à Caleden. Pourtant, nous ne nous résignons pas. Un dossier à lire et à partager, encore et toujours, pour tenter de faire bouger les choses.

Accéder au billet complet : Fermeture du thermoludisme à Caleden - 2 ans déjà

Septembre 2018 : le thermoludisme fermait ses portes

En septembre 2018, la pan thermoludique du centre thermal de Chaudes-Aigues, Caleden, fermait ses portes. Cette décision, c’est celle prise de manière personnelle et unilatérale par le président-directeur général de l’entreprise, M. Didier Achalme. Un titre qu’il cumule avec celui de vice-président du Conseil départemental du Cantal, facteur décisif dans la mascarade politico-financière imposée au village depuis 2 ans maintenant – avec, en filigrane, subventions et investissements publics.

« Si Caleden était une entreprise privée, nous n’en serions purement et simplement pas là », rappelle Chaudes-Aigues Village Développement (CAVD), l’association citoyenne fondée par des habitant·es de notre village. « En effet, une entreprise privée aurait tout simplement et immédiatement enclenché l’assurance dommages-ouvrage [et] avec celle-ci, les travaux de réparation de la toiture auraient été conduits », martèle le collectif.

24 mois de questions sans réponses

Car après 2 longues années où la SAEM Caleden a clos la partie thermoludique de son centre, de nombreuses questions demeurent. « Est-on sûr que l’activité du centre thermal est pérenne financièrement ? », interroge CAVD. « Est-ce que le centre thermal vit sous perfusion du Conseil départemental depuis 2010 ? Car les chiffres de la marge bénéficiaire étaient alarmants avant même la fermeture de la partie thermoludique. Qu’en est-il dorénavant ? »

Sur son site officiel, le collectif rappelle les promesses non tenues du PDG de Caleden qui, en 2019, assurait devant riverains, conseil municipal et élus du Conseil départemental, « que la partie thermoludique de Caleden rouvrirait en 2020 ». CAVD ironise : « Certes, l’année 2020 n’est pas terminée. Mais les travaux, eux, n’ont même pas commencé… » Pis encore, l’association cite l’avocate de Caleden. Selon ses dires, ces travaux (lorsqu’ils démarreront) « amèneront à la fermeture totale du centre thermal (donc pas de cure) pendant au moins un an… »

Caleden et Lioran : même combat ?

Le récit de CAVD s’achève sur un parallèle entre la station thermale et la célèbre station de ski du même département : « Nous avons dans le Cantal au moins deux SAEM : Caleden et le Lioran, les deux étant dirigées par le Conseil départemental, et les deux étant en grandes difficultés. Sommes-nous donc les seuls à voir un lien de cause à effet ? »