L’eau chaude caldaguèse vue par la presse… il y a 20 ans

Il y a des choses, des petites choses, qui permettraient d’entretenir notre patrimoine : celui de notre village.

Pourtant, cette eau chaude, qui caractérise le plus l’identité de notre cité, est abandonnée, à peine mieux traitée qu’une vieille dame, à qui l’on aurait fait mille promesses pendant sa jeunesse sans en tenir aucune.

En reprenant la lecture de tous ces articles, qui reflètent les inquiétudes d’une époque, qui semblaient pouvoir se régler à coup de millions de subventions, en passant du franc à l’euro, l’eau chaude n’est plus.

Il a toujours été émis le souhait de réhabiliter l’eau chaude à sa juste place, dans un village qui peut encore timidement essayer de faire entendre, à qui l’écoutera, que son eau est la plus chaude d’Europe.

Il serait peut-être temps de réaffirmer notre identité en commençant humblement, à faire de nouveau couler l’eau chaude dans nos fontaines, et à moindre frais.

Une pensée à Jean Favier et Pierre Carillon, qui auront sans doute peiné à se faire entendre, voire même comprendre.

Accéder aux articles de presse en haute définition