Un nouveau succès pour le Challenge Tattoo de Noël

Né à Chaudes-Aigues en 2016, le Challenge Tattoo de Noël a signé il y a quelques jours son retour dans le village cantalien… avec la bonne humeur et la générosité qu’on lui connait.

Le point commun entre Saint-Flour, Poitiers, Thonon-les-Bains, Orange ou encore Avignon ? Ces villes abritent toutes un studio de tatouage qui a répondu présent à l’appel lancé par Les Tatoueurs ont du Cœur pour le 4ème Noël consécutif. Fondée et présidée par mon ami Kalil Moktar, l’association offrait la possibilité aux tatoueurs de France de reverser la moitié des recettes engrangées pendant tout un week-end à la lutte contre les leucémies.

Mais le Challenge Tattoo, c’est aussi l’occasion de faire la fête. Et après Chaudes-Aigues en 2016, Bourges en 2017 et Rennes en 2018, c’est à nouveau la seule station thermale du Cantal qui s’est muée en théâtre de nos retrouvailles pré-hivernales.

Le lieu choisi ? Le studio Graphicaderme de Chaudes-Aigues d’une part, et le restaurant Coin d’Aubrac de l’autre. Du samedi 7 au dimanche 8 décembre 2019 étaient réunis dans cet espace des tatoueurs venus encrer pour une noble cause (Arabelle Peau d'Encre et son père Patrick Fauconnier, Gomette, Nathalie Garnier…), et des curieux attirés par cet étrange cocktail d’épidermes gravés et d’esprit de Noël. Parmi ces derniers, notre ami Pierre Albisson, ancien capitaine des pompiers de Chaudes-Aigues qui, pour ne point rater les concerts, a emprunté la voie des airs jusqu’au terrain de football du Couffour…

Le résultat ? 4 000 € récoltés (et plus encore à venir, les comptes ne sont pas terminés) et reversés à l’association Laurette Fugain. Un don complémentaire de 1 000 € va également être adressé au Secours Populaire.

Aux côtés des miens (mon épouse Cécile, mon fils Steven, ma belle-fille Nadia, mes filles Tamara, Enora et Louison…) , j’ai une nouvelle fois tenu à apporter mon soutien à l’événement. J’ai également, l’espace de quelques heures, troqué mes habits civils pour un costume plus… rouge et barbu. Heureusement que mon aîné était là pour prendre le relais quand le tempo l’imposait !

Récolter des fonds, oui ; mais aussi offrir des jouets aux plus démunis – telle était la seconde ambition de l’opération. Et à ce jeu, la cité cantalienne a su particulièrement bien faire honneur aux enjeux. Nombreuses et nombreux sont celles et ceux qui ont contribué à acheminer une conséquente cargaison de figurines, poupées et peluches. Le coffre s’en souvient…

Il me reste à adresser de sincères remerciements :

  • aux tatoueurs et perceurs qui ont joué le jeu à Chaudes-Aigues et dans leurs studios
  • au Barber Shop Virginie Coiffure de Bozouls dans l’Aveyron
  • aux Satin Doll Sisters pour leurs prestations à la fois dans la maison de retraite et au restaurant
  • au Coin d’Aubrac pour leur accueil et pour avoir reversé plus de 600 € aux Tatoueurs ont du Cœur
  • à Frédéric Barcelo pour son talent aux fourneaux
  • à Cris Pizza pour les crêpes, le vin chaud, les autres réconforts, et plus de 300 € légués à la cause
  • à El Nikito pour avoir joué – en toute sécurité – avec le feu
  • aux artificiers pour leur spectacle haut en couleurs lancé depuis le parking Beauredon
  • à Jean-Marc David et Thierry Marsilhac, respectivement pour leurs photographies et vidéos de qualité
  • à France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, La Montagne et Radio Totem pour avoir couvert l’événement
  • à mes confrères Gomette et Kalil, qui ne comptent plus leurs heures pour faire du Challenge Tattoo un succès, année après année

Aujourd’hui, mon esprit est déjà tourné vers l’organisation du prochain Challenge Tattoo, une 5ème édition qui aura lieu au mois de décembre 2020 à Rennes, fief de Kalil. L’occasion, cette année, de dédier nos efforts à la lutte contre la mucoviscidose avec l’association Grégory Lemarchal et, qui sait, d’affoler les compteurs en matières de fonds récoltés.

Retour au Challenge Tattoo 2019 à Chaudes-Aigues