La Montagne - Pas de Cantal dans le Plan Thermal

Le dimanche 9 février 2020 a paru, sur le site internet du journal local La Montagne, un court article annonçant que Chaudes-Aigues ne fait pas partie des 9 bénéficiaires du prochain Plan Thermal, mis en route par le Conseil Régional.

La cause ? Certainement parce que notre centre thermal n’a pas postulé… La raison ? Il aurait été délicat à Monsieur Achalme de porter la candidature de Caleden pour le second Plan Thermal, quand on sait qu’il n’a ni plan, ni budget, ni financement pour le premier.

Il nous avait annoncé 5,7 millions d’euros d’investissement… Seule une enveloppe d’1 million d’euros est en attente, sous réserve que le reste du financement soit trouvé par la direction de Caleden.

Alors on va nous dire que tout est bloqué à cause du problème de la toiture du thermoludisme… Mais il y a une grosse partie du projet qui ne dépend pas de cette toiture. Pourquoi, alors, ne pas commencer les travaux de l’hôtel du Ban par exemple ?

Sûrement par un manque chronique de plans architecturaux et de financement…

Il n’est cependant pas trop tard pour le Plan Thermal 2. En étant élus à la tête de la commune, nous siègerons au conseil d’administration de Caleden et pourrons mettre en route non seulement une négociation avec les assurances pour trouver un accord et faire faire les travaux de réparation du thermoludisme, mais aussi mettre en place un projet dans le cadre du Plan Thermal qui soit à la fois faisable et subventionnable.

Lors de ma récente rencontre avec Laurent Wauquiez, je lui avais demandé si Chaudes-Aigues continuerait longtemps à être la grande oubliée du département.

Il ne suffit pas de faire de gros investissements ou de renflouer les caisses de Caleden pour éviter la faillite ; il faut une vraie volonté de nous sortir de ce marasme, des personnes qui connaissent les dossiers, qui savent prendre des décisions, qui n’ont pas peur d’avancer.

Nous pouvons être ces personnes et nous pouvons sortir Chaudes-Aigues de cette impasse !