Radio Totem - CAVD souhaite une réouverture complète de la station thermale Caleden au plus vite

"L’association Chaudes-Aigues Village Développement souhaite une réouverture complète de la station thermale Caleden au plus vite", rapporte Radio Totem.

Un point sur le dossier Caleden et l’inquiétude des habitants

"Chaudes-Aigues, connue pour ses eaux naturelles les plus chaudes d’Europe, dispose de la seule station thermale du Cantal", relaie Fanny Paul dans le reportage paru en avril 2019 sur le site de Radio Totem. "Mais le complexe thermal de Caleden a été contraint de fermer son pan thermoludique suite à des malfaçons sur sa toiture", rapporte-t-elle. "Une fermeture qui suscite des tensions entre certains villageois et les gestionnaires du site. Une pétition a été lancée et une association s'est même constituée".

À la question "où en est le dossier Caleden et pourquoi cette inquiétude des habitants ?" répond la voie de Joëlle Mège. Dans son reportage audio, la journaliste explique :

Pour des raisons de sécurité, la station Caleden de Chaudes-Aigues a été contrainte de fermer son pan thermoludique depuis le 6 septembre dernier. Elle a attaqué en référé les entreprises qui ont travaillé sur sa toiture. Aujourd’hui, tous les partenaires attendent un nouveau rapport d’expert, peut-être d’ici le mois de juin. Mais en attendant, c’est une véritable catastrophe pour le village.

La possibilité de m’exprimer au nom de l’association Chaudes-Aigues Village Développement

Son reportage me donne la parole, en tant que membre de l’association Chaudes-Aigues Village Développement (CAVD) :

On a déjà un troisième commerce qui va fermer, parce qu’il n’y a plus suffisamment de clients, tout simplement. On a moins de curistes, puisque la structure ne peut pas accueillir dans de bonnes conditions les curistes qui souhaitent faire les cures, et on n’a plus du tout de thermoludisme. On a donc, au bas mot, plus de 46 000 personnes qui ne viennent plus à Chaudes-Aigues.

"Le déficit d’exploitation dépasse les 275 000 euros", rapporte le reportage, avant de donner la parole à Bruno Faure, président du Conseil départemental du Cantal, "gestionnaire majoritaire [lui] aussi dans l’attente" :

Caleden est un moteur. Il ne faut pas faire peur aux gens. Bien évidemment, nous souhaitons et nous mettons tout en œuvre pour que les réparations puissent aller le plus vite possible. Simplement, on est obligés de se tenir aux procédures qui sont engagées.

"Un véritable séisme économique sur la commune"

"Il y a eu un premier rapport d’expert à l’ouverture qui a mis 4 ans et demi avant d’être rendu", martèle-je dans le reportage. "Donc en 2013, comment se fait-il que l’on ne se soit pas occupé de cette problématique liée à la charpente, soi-disant ? Alors on attend qu’une lauze tombe, et puis on ferme tout. Voilà, on ferme tout, quitte à mourir".

"L’asso CAVD souhaite la réouverture même partielle du site, et se dit prête à mandater un expert", explique Radio Totem. "Des procédures judiciaires sont en cours et dès que le rapport de l'expert sera rendu et si la justice l'autorise, des travaux pourront débuter et une réouverture du site sera alors envisagée", lit-on dans l’actualité. "Mais cela va prendre du temps selon l’association Chaudes-Aigues Village Développement. Ils rappellent que cette fermeture est un véritable séisme économique sur la commune. Elle souhaite que tout soit fait pour une réouverture rapide du site".

"Aujourd’hui, il faut rouvrir", insiste-je. "Vous savez, s’iI y a un problème sur une départementale, sur un axe autoroutier, eh bien on met une déviation en place, mais on ne ferme pas. C’est impossible, on ne va pas fermer ! On ne va pas fermer l’accès, par exemple, à Aurillac par Le Lioran sous prétexte qu’on ne peut plus y passer. On va trouver des moyens. Donc là, il y a des moyens. Nous le savons, il y a des moyens. Mais encore faut-il que les responsables soient capables de pouvoir nous entendre. On nous dit : « Écoutez, positivez, il va y avoir 5,7 millions d’euros investis sur la montée en gamme de l’hôtel ». On s’est renseigné en mairie, il n’y a pas de permis de construire. On ne nous dit pas tout, sinon il y a bien longtemps qu’on nous aurait demandé quel était notre point de vue sur la possibilité de réouvrir, puisque nous avons suffisamment d’éléments pour dire : « Il est possible de réouvrir ! »"

La prochaine étape ? L’association a obtenu l’organisation d’une réunion publique le jeudi 4 avril 2019 à 20h au cinéma de Chaudes-Aigues en présence du maire, du président de la SAEM thermale et des villageois.