Un tattoo qui siffle et fleurit

Il y a des petits tattoos, comme celui-là… On ne sait jamais comment les projets ou les demandes de nos clients peuvent évoluer, ni même réagir, pour anticiper sur la cicatrisation. Pour ce type de travail, où majoritairement les nuances de gris laissent apparaître la composition, j’espérais avoir une peau bien claire, justement pour jouer avec les nuances.

Ensuite ? Eh bien… il fallait attendre le retour suite aux soins et, dans notre cas, la photo montre un travail cicatrisé.

J’essaye de répondre au mieux aux attentes de mes clients. Parfois, le premier contact reste confus, un peu brouillon dans les explications. Prendre le temps permet de peaufiner et de se rapprocher d’un idéal commun, réussir à se comprendre, pour construire "l’image", ou le tatouage.

Il en ressort souvent l’amorce d’une belle connivence et, de temps en temps, d’une brèche dans le temps. Elle nous permet de partager, dans un monde où, souvent, nous nous évitons.