Confinement : une aubaine pour les ventes immobilières dans le Cantal ?

stephane-chaudesaigues-acheter-maison-cantal